Lexique...

Cliquez dans la lettre de votre choix...


C et C barré :

C est une autre façon d'indiquer la mesure 4/4.

C barré est une autre façon d'indiquer la mesure 2/2.

4/4 : l'unité de temps est la noire, il y a 4 unité de temps (4 noires) dans une mesure. C'est une mesure à 4 temps.

mesure C

2/2 : l'unité de temps est la blanche, il y a 2 unité de temps (2 blanches) dans une mesure. C'est une mesure à 2 temps.

mesure C barré


Cadence (du soliste) : Improvisation laissé à l'interprète soliste par le compositeur lors d'un concerto ou un opéra. Il arrive que le compositeur écrive néanmoins cette partie.


Cadence harmonique : Elle indique un repos ou une terminaison. Il existe cinq sortes de cadences :


Cadence Parfaite V - I
Cadence Plagale IV - I
Cadence Rompue V - VI
Cadence 1/2 Cadence V (repos sur la dominante)
Cadence imparfaite V - I (à l'état de renversement)


Canon : Composition polyphonique dans laquelle les voix chantent à différents moments une même mélodie.


Cantabile : "Chantant" en italien.


Cantate : Composition profane ou sacrée pour ensemble instrumental et pour une ou plusieurs voix solistes.

"Cantata Amor Hai Vinto" de Vivaldi.


Cantus firmus : Terme employé surtout dans la musique religieuse jusqu'au XVIIIe siècle. Il désigne une sorte de mélodie qui sert de base pour une composition polyphonique et se présente comme un long chant en notes de valeurs égales sur lequel peuvent se fonder les autres voix. Le cantus firmus est la voix la plus grave de l'édifice sonore.


Carrure : Arrêt d'une phrase mélodique. Dans la musique européenne, on trouve généralement des carrures de 4 mesures.


Cellule : Ensemble de quelques notes. Une improvisation est parfois formée d'une succession de cellules.


Chaconne : Forme de variation sur basse obstinée héritée d'une danse ancienne espagnole.


Champ auditif : Ce que peut entendre l'oreille humaine.


Chiffrage : Indications chiffrées permettant la description de la composition d'un accord. En classique on indiquera les intervalles qui composent l'accord. Le 2ème accord ci-dessous est composé d'une quarte (entre les notes sol et do) et d'une sixte (entre les notes sol et mi), on appelle donc cet accord, "accord de quarte et sixte".

En jazz, on chiffrera l'accord par rapport à sa fondamentale (ici C ou Do) et on indiquera parfois son renversement en précisant la note basse (C/G : Do basse Sol). Voici les mêmes accords chiffrés en classique puis en jazz :

chiffrage jazz et classique d'un accord

 


Choral : Hymne caractérisé pas une grande simplicité des lignes mélodiques et du rythme chanté par l'ensemble des fidèles dans l'église luthérienne.


Chorus : Ensemble des mesures du thème constituant la base d'une improvisation


Chromatisme : Ligne mélodique faisant appel à une succession plus ou moins longue de demi-tons, génératrice de tension dramatique.


Chromatique (gamme) : Gamme qui ne contient que des demi-tons (diatoniques et chromatiques).

gamme chromatique ascendante

gamme chromatique descendante


Chœur : Ensemble de chanteurs.


Classique : Désigne la musique écrite entre 1750 et 1830.


Clé : Signe qui détermine la hauteur des notes inscrites sur une portée. Voici par exemple la même note do (C4) placée respectivement sur les clés de sol, fa, ut (1ère, 2ème, 3ème et 4ème ligne) :

clé de solclé de faclé d'ut 1ère ligne

clé d'ut 2ème ligneclé d'ut 3ème ligneclé d'ut 4ème ligne


Cluster : Accord "dissonant" contenant plusieurs intervalles de secondes :

cluster en musique


Coda : Signifie "Queue" en italien, dernières mesures de conclusion d'un oeuvre musicale.

Indiqué par le signe : signe coda


Comma : Désigne l'intervalle le plus petit qui soit perceptible. La mesure de cet intervalle diffère selon les théoriciens.


Comping : En jazz, technique d'accompagnement qui consiste à jouer des accords très rythmés un peu comme le fait la caisse claire par exemple. Technique aussi utilisée par le piano, la guitare ou la section de cuivres également.


Complainte : Chant du Moyen Âge sur un sujet tragique et comprenant plusieurs couplets.


Concerto : Forme musicale qui consiste en un dialogue échangé par un ou plusieurs solistes et un orchestre. Ci-dessous entre un orchestre et un piano.

"Concerto n°23" de W.A. Mozart.


Concrète : Ce dit d'une musique qui a été composée à partir de sons déjà existants. Style de musique créé notamment par Pierre Schaeffer dans les années 40.

"Cinq Etudes de Bruit" de Pierre Schaeffer.


Conjoint : Se dit d'une succession de notes par intervalles de secondes (mouvement conjoint). Par exemple :

notes conjointes


Consonance : Notion subjective qui a évolué au cours de l'histoire de la musique. Ensemble de notes "agréables" à l'oreille. Par exemple :

intervalles consonants et dissonants


Contraires (mouvements) : Deux lignes mélodiques sont contraires lorsque l'une descend lorsque l'autre monte (ou inversement) :

mouvements contraires en musique



Contralto : Voix de femme la plus basse. Etendue de la voix de contralto :

voix de contralto


Contre chant : C'est une mélodie secondaire opposée ou associée à la mélodie principale d'un passage musical.


Contrepoint : Technique musicale qui consiste à étudier différentes parties indépendantes.


Contretemps : Lorsque le temps est divisé par deux croches, on dira que la première est sur le temps et que la seconde est "en l'air", on parlera alors de contretemps ou de partie faible du temps :

contre-temps en musique


Crescendo : Augmentation de l'intensité sonore au cours d'un morceau. On l'indique également avec ce signe sous la mesure :

signe crescendo en musique


Croche : Figure de note dont la valeur est égale à la moitié d'une noire ou deux doubles croches :

croche


Cycle : Se dit d'une suite d'intervalles, de mesures, d'accords qui reviennent dans un même ordre.
Le cycle des quartes est par exemple la succession d'intervalles de quarte : do-fa-sib-mib-lab-réb...

cycle des quartes


 

Continuo : voir basse continue


haut de page