Lexique...

Cliquez dans la lettre de votre choix...


Déchant : Partie mélodique écrite au-dessus de la mélodie principale


Déchiffrage : Lecture à vue d'une partition sans préparation.


Décibel : Unité d'intensité sonore (dB) qui mesure le volume sonore supportée par l'oreille dans une salle de concert par exemple.


Decrescendo : "A l'inverse du crescendo, ce terme signifie une baisse de l'intensité sonore. "

decrescendo


Degré : Dans une gamme, chaque note est désignée par un numéro qui le situe par rapport à la première note. Les degrés sont notés en chiffres romains.

tonique I
sus-tonique II
médiante III
sous-dominante IV
dominante V
sus-dominante VI
note sensible VII

Les degrés de la gamme de Do majeur en accords de 3 sons :

degrés de la gamme majeur en accords de 3 sons

On appelle "bons" degrés ou degrés forts en jazz la tonique I, la sous dominante IV et la dominante V. Ces degrés sont les degrés principaux du blues.


Degré altéré : Se dit d'un degré qui n'est pas naturel. En jazz par exemple un bVII7 (en do, un Bb7) ou un IVm7 (en do, un Fm7).


Demi-diminué (mode) : Mode dont les 8 notes se suivent selon la structure suivante : demi-ton, ton, demi-ton, ton, demi-ton, ton... Cette structure se retrouve en partant des fondamentales Do, Mib, Solb et La qui ont donc les mêmes notes :

gamme demi diminuée


Demi-ton : Plus petit intervalle possible entre deux notes dans le système tempéré. Il correspond aux douzième d'une octave. Dans la gamme majeure, le demi-ton est placé entre le 3ème et le 4ème degré, et entre le 7ème et le 8ème degré :

demi-ton en musique


Demi-ton diatonique et chromatique : on parle de demi-ton diatonique (D ci-dessous) lorsque les deux notes séparées par un demi-ton ont des noms différents, sinon il s'agit d'une demi-ton chromatique (C) :

demi-ton diatonique et chromatique


Dessus : Terme utilisé dans la musique française du XVIe au XVIIIe siècle pour désigner la voix supérieure d’un ensemble vocal, ou l’instrument le plus aigu d’une famille instrumentale.


Diapason : Son de référence qui correspond au la3 et est légèrement variable selon les lieux et les époques et qui permet aux instruments de s'accorder.


Diatonique (gamme) : Qui contient les notes de la tonalité. La gamme majeure est dite diatonique contrairement à la gamme chromatique par exemple. Gamme de Do majeur diatonique constituée de deux tétracordes majeurs :

gamme diatonique de Do (C)


Dièse : Altération qui élève le son d'une note d'un demi-ton :

dièse en musique


Diminué (intervalle) : Un intervalle est diminué lorsque l'on retire un demi-ton chromatique à un intervalle mineur ou juste :

intervalle diminué

Diminué (accord) : un accord est constitué de notes qui se superposent de tierce mineure en tierce mineure. Voici les notes des arpèges et accords diminués (Cdim = do diminué, C7dim = do septième diminué) :

gamme diminuée

gamme diminuée


Diminué (mode) : Mode dont les 8 notes se suivent selon la structure suivante : ton, demi-ton, ton, demi-ton, ton, demi-ton... Cette structure se retrouve en partant des fondamentales Do, Mib, Solb et La qui ont donc les mêmes notes :

gamme diminuée


Diminuendo : Indication placée sur une partition signifiant qu'il faut jouer de moins en moins fort.


Disjoint (voir aussi conjoint) : Se dit d'une succession de notes par intervalles supérieurs à la seconde (mouvement disjoint) :

mouvement disjoint


Dissonance : L'inverse de consonance ! Qui est "désagréable" à l'oreille. La notion de consonance/dissonance est à rapprocher de tension/résolution. La dissonance crée une tension qui demande à être résolue, c'est à dire à être suivi d'une consonance :

intervalles consonants et dissonants


Divertissement : Dans une fugue, c'est la partie qui suit l'exposition des sujets et réponses, après que toutes les voix soient entrées.


Do serrure : Indique la note do3 ou C3, note do placée juste en-dessous d'une portée en clé de sol ou juste au-dessus d'une portée en clé de fa. Attention, certains fabricants d'instruments comme Roland appelle cette note do4 :

clé de solclé de fa


Dodécaphonisme : Technique de musique contemporaine (développée notamment par Arnold Schönberg) qui consiste à composer à partir d'une série de notes. Le compositeur fixe dans une série l'ordre de succession des 12 notes de la gamme chromatique.

"Trio pour cordes opus n°45" d'Arnold Schönberg.


Doigtés : Indications qui permettent au musicien de savoir quels doigts ils doivent utiliser pour jouer chaque note. Par exemple, en piano, le pouce est toujours noté 1, l'index 2, le majeur 3...


Dominante : Degré V dans le système tonal. L'accord C7 en jazz ou en rock est appelé accord de septième de dominante car il est placé sur le degré V :

accord de dominante


Dominant secondaire : Dans un système tonal, accord septième (7) qui n'est pas placé sur le degré V. Par exemple ci-dessous, l'accord A7 prépare la résolution vers l'accord Dm7 mais n'est pas un degré V (ici en Do majeur c'est G7) :

accord dominant secondaire en musique

On le chiffre VI7 car il s'agit d'un accord septième sur un degré VI. On dit également que c'est le degré V du degré II (Dm7).

 


Dorien (mode) : Deuxième mode de la gamme majeure.

mode dorien

Mode très utilisé dans le jazz modal (Herbie Hancock, John Coltrane, Miles Davis). Il l'est aussi par des musiciens de rock comme Carlos Santana.

"Oye Como Va" de Carlos Santana (A dorien).


Double croche : Figure de note correspondant à 1/16ème de la valeur d'une ronde. Une noire vaut 4 doubles croches.

ronde, blanches, noires, croches et doubles croches


Doublure : Présentation à plusieurs octaves simultanées d'une note constitutive d'une harmonie. Ici, dans cet accord de Do majeur, la note do est doublée :

doublure en musique


Downstroke (batterie) : Coup frappé vers le bas suivi d’un petit coup rebondi :

downstroke en batterie


Drop : Technique d'harmonisation qui consiste à descendre une ou plusieurs note d'un accord à l'octave en-dessous. Voici deux exemples ci-dessous :

Dans le 2ème renversement de l'accord de Em7 (Mi mineur septième), on a effectué un drop 3, la 3ème note de l'accord en partant du haut (ré) est descendue à l'octave en-dessous. Puis un drop 2+4, les notes mi et si ont descendues pour obtenir un accord plus ouvert :

harmonisation drop 2 et drop 2+4


Duolet : Figure rythmique résultant d'une division du temps ternaire en deux parties égales :

duolet en musique


Dynamique : Intensité sonore d'une note.


 

haut de page