Lexique...

Cliquez dans la lettre de votre choix...

Imitation (jeu en) : Procédé qui consiste à reproduire une cellule mélodique et/ou rythmique sur plusieurs voix. On retrouve cette technique en classique dans les fugues ou en jazz dans les negro spirituals.

 

Improviser : Développer un thème mélodique donné en modifiant les rythmes, la mélodie ou les accords. Utilisé dans le blues, le jazz ou le rock. Aux 17ème et 18ème siècles, le soliste, comme le claveciniste ou l’organiste qui tient la basse, est amené à improviser des passages instrumentaux pour lesquels seule la base est donnée.

 

Incipit : Premières notes d'un morceau de musique ou premiers mots d'un texte.

 

Instable : Se dit d'un intervalle ou d'un accord qui demande à être résolu, à aller vers un intervalle ou un accord plus consonnant. Par exemple, l'intervalle de triton (ou quarte augmentée) contenu dans l'accord G7 aura tendance à résoudre vers un intervalle de sixte mineure (vers l'acord C). Ou si vous préférez les notes fa et si (d'un accord G7) auront tendance à résoudre (à aller) respectivement vers les notes mi et do :

intervalle instable triton

 

Instrument transpositeurs : Lorsqu'on exécute une partition musicale en jouant d'un instrument transpositeur (comme le saxophone baryton ou la clarinette basse), les sons que l'on produit ne correspondent pas aux notes écrites. Le décalage est, bien sûr, connu des compositeurs : lorsqu'ils écrivent un si bémol, ils savent que le saxophone soprano produira un la bémol. Quant aux instrumentistes, ils ont l'avantage de pouvoir se servir des différents instruments transpositeurs d'un même type (par exemple les saxophones alto, soprano ou baryton) en appliquant le même doigté, c'est-à-dire en plaçant les doigts toujours de la même façon lorsqu'ils lisent une même note.

 

Instrumental : Pièce écrite pour instruments(s) seul(s) sans voix.

 

Instrumentation : Les différents instruments utilisés dans une oeuvre.

 

Intensité ou puissance : Paramètre du son correspondant au volume allant du plus faible qu’on nommera « piano » au plus fort que l’on nommera « forte ». Elle fait partie des 4 paramètres du son avec la durée, la hauteur et le timbre.

 

Interprétation : c’est l’exécution fidèle du chant ou de la pièce sur le plan rythmique et mélodique, mais ce sont aussi les éléments d’expression et les significations que les interprètes veulent donner au morceau en variant le tempo, l’intensité, le phrasé...

 

Interprète : Celui qui joue de la musique mais qui ne l’a pas composée.

 

Intervalle : Différence de hauteur entre deux notes. Un intervalle peut-être mélodique ascendant (1), mélodique descendant, (2) ou harmonique (3) :

intervalle mélodique ascendant, descendant, harmonique

Le nom des intervalles et leur chiffrage de 1 à 13 suit une logique très simple. Attention, les intervalles 10 et 12 ne sont pas utilisés :

intervalle en musique

intervalles en musique

 

Intervalle redoublé : Intervalle plus grand qu'une octave. Par exemple la neuvième, la onzième ou la treizième :

intervalles redoublés en musique

 

Intervalle simple : Intervalle plus petit qu'une octave. Par exemple la seconde, la quarte ou la sixte :

intervalle simple en musique

 

Intervalles complémentaires : Intervalles dont l'addition forme l'octave : la quarte et la quinte par exemple.

 

Intervalles enharmoniques : Intervalles qui contiennent le même nombre de tons et demi-tons mais un nombre différent de degrés. Par exemple la quarte augmentée et la quinte diminuée.

 

Intonation : Manière de jouer un son, définit la précision de la hauteur des notes de musique jouées ou chantées.