Lexique...

Cliquez dans la lettre de votre choix...


A Cappella : Se dit de tout chant joué sans accompagnement instrumental.

"Ave Maria".


Accolade : Les portées sont parfois assemblées avec un signe appelé accolade qui peut avoir différents aspects :

accolade en musiqueaccolade en musiqueaccolade en musique


A tempo (ou tempo primo) : Retour au tempo initial.


AABA : C'est une succession de parties dans un standard de jazz, en général couplet et pont.


AABA : on joue deux fois la première partie (A), une fois le pont (B) et de nouveau une fois la première partie (A).


Accelerando : Mot italien signifiant "en accélérant" c'est-à-dire un augmentation graduelle du tempo.


Accent : Indication notée indiquant qu'il faut jouer cette note ou accord plus fortement que le reste.accent en musique


Accident : Lorsque qu'une altération est indiquée devant une note, cela signifie que la note mais aussi toutes les notes de la même mesure se trouvant sur la même ligne (ou interligne) ont leur hauteur altérée : c'est un accident. Par exemple ci-dessous la note sib :

note accidentelle, dièse ou bémol


Accompagnato : Abréviation de recitativo accompagnato, qui signifie que l'accompagnement doit suivre le chanteur en lui permettant de varier le tempo à volonté.


Accord : Superposition de plusieurs notes. Dans son état fondamental, un accord est joué dans l'ordre de ses notes constituantes, c'est-à-dire que la fondamentale est la note la plus basse, suivie de la tierce, de la quinte, et éventuellement de la septième et de la neuvième :

accord majeur en musique

Le renversement permet de changer l'ordre relatif de ces notes, et donc de placer à la basse n'importe quelle note de l'accord. Le premier renversement fait passer la fondamentale à l'octave supérieure, la tierce se retrouvant de ce fait à la basse. Dans les musiques actuelles, on note par exemple le premier renversement de Do, C/E :

renversement d'un accord en musique

Le deuxième renversement fait passer la fondamentale et la tierce à l'octave supérieure, la quinte se retrouvant de ce fait à la basse.

deuxieme renversement d'un accord majeur


Le même principe peut être appliqué pour le troisième et quatrième renversement (ces derniers n'étant évidemment accessibles que si l'accord est composé respectivement d'au moins quatre et cinq notes). Ainsi, un accord de Do 7ème majeure (C7M ou CM7), selon son état de renversement, est constitué de :

état fondamental : Do Mi Sol Si
1er renversement : Mi Sol Si Do
2e renversement : Sol Si Do Mi
3e renversement : Si Do Mi Sol

renversement d'un accord septième


Accord altéré : Se dit d'un accord ayant une quinte ou une neuvième altérée (dièsée ou bémolisée)


Accord augmenté : un accord augmenté de 3 sons (triade) est constitué d'une fondamentale, d'une tierce majeure et d'une quinte augmentée.

accord augmenté


Accord diminué : un accord diminué de 3 sons (triade) est constitué d'une fondamentale, d'une tierce mineure et d'une quinte diminuée.

accord diminué


Accord majeur : un accord majeur de 3 sons (triade) est constitué d'une fondamentale, d'une tierce mineure et d'une quinte juste.

accord majeur


Accord mineur : un accord mineur de 3 sons (triade) est constitué d'une fondamentale, d'une tierce majeure et d'une quinte juste.

accord mineur


Agogique : Modification de tempo non écrite, liée à l'interprétation.


Agrégat : Accord qui ne peut être classé car n'appartenant pas au système harmonique tonal.
Il peut être formé d'un ensemble chromatique continu de hauteurs et s'appellera alors cluster.


Agrément : Notes de goût ajoutées par le compositeur ou par l'interprète pour augmenter la beauté d'un texte.


Air : Chant à une seule voix dont la forme est celle d'une chanson à plusieurs couplets.


Aléatoire : Caractéristique d'une musique qui répond aux lois du hasard et/ou au choix de l’interprète.


Altération : Symbole conventionnel placé soit devant une note et qui en modifie la hauteur, soit en début de portée afin d'en indiquer la tonalité. (Les altérations possibles sont le bémol, le dièse, le bécarre, et leurs dérivés) :

  • bécarre : placé devant une note, le bécarre détruit l'accident précédent pour cette note.
  • bémol : placé devant une note, le bémol abaisse d'un demi-ton la hauteur de la note.
  • dièse : placé devant une note, le dièse augmente d'un demi-ton la hauteur de la note.


Altéré (mode) : C'est le 7ème mode de la gamme mineure mélodique (appelé aussi superlocrien). Ici, B altéré est le 7ème mode de Do mineur mélodique (ascendant) commençant donc par la note si (7ème note de cette gamme). Dans les musiques actuelles, on peut analyser ce mode de la façon suivante et l'utiliser sur des accords 7ème altérés :

mode altéré ou superlocrien


Alto : En italien, cela signifie "élevé" (voir tessiture) de certains instruments ou voix.


Ambitus : Etendue précise des possibilités d'un instrument.


Anacrouse : Une mesure incomplète est appelée anacrouse :

anacrouse en musique


Analyse (mélodique et harmonique) : Recherchez l'intervalle entre une note de la mélodie et l'accord correspondant (analyse mélodique), recherchez le degré de chaque accord d'une progression (analyse harmonique).


Anatole : C'est le nom donné à une progression harmonique type très utilisée.

Elle peut être majeure (exemples en Do) :

anatole majeur en musique

"Blue Room" par Sonny Rollins (propose en début de thème une succession de 2 analotes en Fa majeur).

Ou mineure :

anatole mineur en musique

"Softly As In a Morning Sunrise" par Milt Jackson (anatole en Do mineur).

Il y a de nombreux enrichissements harmoniques possibles de ces anatoles que l'on appelle aussi "turnaround".


Anticipation : Note d'un accord jouée par anticipation et notée "Ant.", ci-dessous la note sol :

anticipation en musique


Appogiature : Types d'ornement visant à "poser" devant une note que l'on veut mettre en valeur, une note différente, accentuée, généralement plus haute, plus ou moins longue et ne faisant pas partie de la mesure sur un plan de stricte arithmétique rythmique.

appogiature


Appogiature (harmonie) : Note étrangère fortement appuyée qui résoud par mouvement conjoint. Elle est généralement placée sur un temps fort ou une partie forte du temps. Ici la note fa est l'appogiature du mi :

appogiature en harmonie tonale


Approche chromatique : Note (voir ci-dessous) ou accord placé un demi-ton au-dessus ou en-dessous d'une note ou d'un accord donné.

approche chromatique


Aria : Forme vocale dans laquelle une mélodie se répète avec des paroles différentes.

"Aria"de J.S Bach.


Armure (de ou à la clé) : Pour éviter de surcharger les partitions avec trop d'altérations devant les notes, on choisit de les placer devant la clé pour indiquer que toutes les notes en questions seront diésées ou bémolisées.

Ici, nous avons 3 dièses à la clé (fa#, do# et sol#). Cela signifie que toutes les notes fa, do et sol de la partition et quelque soit leur hauteur seront dièsées :

armure à la clé 


Arpège : Un arpège, c'est le jeu successif des différentes notes d'un accord.

arpège en musique


Articulation (voir attaque) : Façon d'attaquer une note ou de la lier aux autres symbolisée par ce type de signe au-dessus ou en dessous de la note :

articulation en musique


Ascendant (son) : Qui va du grave vers l'aigu.

sons ascendants


Atonal : Musique ne se référant pas aux fonctions harmoniques. La musique atonale est née au début du XXème siècle grâce à l'école de Vienne même si Franz Liszt s'était essayé à cet exercice bien avant.

"Pierrot Lunaire" de Schöenberg.

"Bagatelle sans tonalité" de Franz Liszt (1885).


Attaque : C'est la manière d'émettre un son. Par exemple, ci-dessous et successivement, jouer une note de façon détachée, en l'accentuant ou en la jouant plus fortement que les autres :

attaque d'une note en musique


Augmenté : Un intervalle est dit augmenté lorsqu'un demi-ton chromatique est ajouté à un intervalle majeur ou juste :

intervalle augmenté en musique


haut de page