Questions Pédagogiques


Trouvez les réponses et des pistes de travail pour les questions qui se posent au musicien débutant ou confirmé...

Retrouvez plein de conseils et d'astuces pour apprendre la musique et posez votre question à MusicDoc : sur l'instrument (guitare, piano), sur la théorie musicale (oreille, rythme, lecture, harmonie), la composition, l'improvisation ou sur vos difficultés à apprendre ou à progresser.

Accès questions pédagogiques : rythme, improvisation, théorie/harmonie, composition, autre, débutant, guitare.

Questions

Comment lancer un décompte au bon tempo et le changer en cours de morceau ?

Faut-il travailler avec un métronome ?

C'est quoi jouer en arrière ou au fond du temps ?  

Je suis nul en rythme, que faire ?  

J'ai tendance à ralentir ou à accélérer au cours d'un morceau, pourquoi ?

Jeu : Ajoutez l'indication de mesure dans les exemples suivants...

Saurez-vous trouver la mesure asymétrique sur ce titre de Melanie De Biasio "I'm Gonna Leave You" ?

Les mesures impaires dans les musiques classiques, modernes ou jazz par Daniel Goyonne

C'est quoi un accord jazz ?  

Pour en finir une bonne fois pour toutes avec les chiffrages ? 

La quarte de do c’est fa (facile) mais quelle est la quarte de réb (fa, fa#, sol, solb ? Les notes enharmoniques

Qu’est-ce que la cadence andalouse ? (accords, analyse, progressions et improvisation)

Peut-on remplacer un accord 7 par un 7dim ?

Comment écrire correctement une partition ? Les erreurs à éviter

Repiquage : J'ai trouvé les accords d'un morceau sur internet mais cela ne sonne pas comme sur le CD ?

Comment enrichir un accord 7dim ?

Dossier : comment travailler les modes ?  

Quelles gammes faut-il travailler en priorité ?

Les modes vont bloquer mes improvisations ?

Qu'est-ce que jouer out ? Faut-il le faire ?

Comment improviser sur un E A B de base ?

Faut-il apprendre les modes ?

Quelle est la différence entre gamme et mode ?  

Je rejoue toujours les mêmes plans en improvisant, que faire ?

Je suis vite perdu dans une impro, pourquoi ?

Comment reconnaître la couleur d'un mode ?

Comment improviser sur un accord m7b5 ?

Comment improviser sur un accord 7#9, l'accord du blues ?

Peut-on jouer lydien avec une pentatonique ?

Comment improviser sur un accord 7#11 ou 7b5 ?

Comment improviser sur "Giant Steps" avec des pentatoniques

Comment intégrer des plans dans ses impros ?

Comment placer un accord sur une mélodie ? 

Quelles différences entre composer, arranger, harmoniser ou improviser ?

Comment travailler une chanson ?

Lorsque l'on compose, faut-il commencer par trouver la mélodie ou les accords ?

Jeu : trouvez le nom de ces mouvements mélodiques

Comment se forme la suite de notes au sein d'un accord pour le jouer en arpège ?

Comment aborder le jazz ?

Que faire contre le trac ?

Peut-on travailler sa créativité ou est-ce un don ?

Comment améliorer son oreille en écoutant ses musiques préférées ?

Combien de temps faut-il pour apprendre le solfège ?

Suis-je trop vieux pour apprendre la musique ?

Faut-il apprendre le piano quand on est guitariste ou batteur ?

Comment apprendre à lire une partition ?  

J'ai pas d'oreille, que faire ?  

J'ai l'impression de stagner, que faire ?  

Comment organiser mon travail si j'ai une heure de dispo ?

Je tourne en rond musicalement, que faire ?

Pour apprendre d'un instrument (guitare, piano...) doit-on commencer par le solfège, les gammes, les accords ?

Que faire quand on a des crampes à la main (guitare ou piano) ?

Peut-on apprendre tout seul ?

Peut on débuter en jouant dans un groupe ?

Par quel style musical démarrer ? Rock, jazz ?

Dossier : comment choisir une guitare ?

Je n'arrive pas à utiliser le petit doigt de la main gauche ?

A la main droite (ou main gauche pour les gauchers), pour commencer faut utiliser un doigt, le pouce ou un médiator ?

Comment garder le rythme à la main droite ? Une astuce ?

Quel type de guitare pour commencer, électrique ou acoustique, avec quel type de manche et de corde ?

Faut-il changer souvent ses cordes de guitare et quand ?

Comment choisir un médiator ?

Réponses


apprendre la musique, lexique musical, quiz, analyses standards rock et jazz

Je rejoue toujours les mêmes plans en improvisant, que faire ?

Il faut séparer cette question en deux : connaissances techniques et culture.

Pour enrichir ses plans, il faut évidemment s'appuyer sur toutes les outils déjà développés par les improvisateurs. Il est donc nécessaire d'apprendre de nouvelles techniques d'improvisation : modes, arpèges, saut de notes, chromatismes, jeu in-out, techniques de réharmonisation...

Mais plus encore peut-être, il faut enrichir son vocabulaire mélodique, "le nombre de plans intégrés par les doigts et le cerveau que l'on peut placer dans son jeu improvisé". Et pour cela, le repiquage de plans de vos improvisateurs préférés est indispensable.

Alors un conseil, essayez chaque jour ou chaque semaine de repiquer un plan de quelques mesures d'un de vos musiciens préférés (et qui ne joue pas forcément de votre instrument !). Cela va aussi développer votre oreille. Notez-le et jouez-le régulièrement puis essayez de le placer progressivement dans vos impros quitte à vous forcer un peu au début, vous verrez qu'il va progressivement s'intégrer à votre jeu. Et toujours, toujours, enrichissez vos connaissances musicales en écoutant beaucoup de musiques différentes.

retour


Pour apprendre d'un instrument (guitare ou piano) doit-on commencer par le solfège, les gammes, les accords ?

Non pas vraiment. C’est le syndrome "conservatoire de musique" où souvent, il était demandé de faire un an de solfège avant de commencer l'instrument. Cela n'est plus demandé. La plupart des méthodes aujourd’hui font le choix d'apprendre en même temps connaissances instrumentales et théorie musicale.

Ceci dit, pour progresser, il est parfois important d'oublier l'instrument pendant quelques temps. Par exemple, vous n'arrivez pas à jouer un rythme avec l'instrument, posez-le et essayer de jouer le rythme en le tapant dans les mains. Si votre corps peut le jouer et le sentir sans l'instrument, vous pourrez alors reprendre l'instrument et réessayer de le jouer. Cela risque d'être plus facile.
Il est indispensable de chanter ou de sentir l’exercice instrumental dans son corps avant de le jouer, c'est essentiel.

De très grand musiciens répètent leur concert en bougeant les doigts sur un planche de bois par exemple qui simule le clavier du piano ou le manche d'une guitare. Ils intellectualisent ainsi l'oeuvre et ne sont plus tributaire de l'instrument.

retour



A la main droite (ou main gauche pour les gauchers), pour commencer faut utiliser un doigt, le pouce ou un médiator ?


Plusieurs théories s'affrontent à ce sujet et il n'y a pas de solution miracle puisque cela dépend de chaque musicien. Cependant, il est clair qu'il vous sera plus facile d'utiliser votre pouce que vous possédez depuis bien longtemps qu'un corps étranger comme le médiator !! Alors quelques conseils. Pour commencer à jouer une seule note à la guitare, utilisez d'abord le pouce de la man droite puis, lorsque vous serez plus à l'aise, prenez progressivement le médiator. Le jeu aux doigts est lui un peu plus difficile.

Pour jouer un accord et donc plusieurs cordes en même temps, le médiator est plus approprié car il vous permettra de faire ce que l'on appelle l'aller retour, c’est à dire attaquer les cordes vers le bas puis vers le haut
Faut-il changer souvent ses cordes de guitare et quand ?
Certains musiciens professionnels les changent tous les jours !! Vous n’en avez peut-être pas vraiment les moyens ou l'envie !!
Alors quand les changer ? Regardez d'abord si il y a un léger dépôt sous la corde. Enlevez-le alors avec un chiffon humide. Au bout d’un moment, ce dépôt ne partira plus, la code sera alors un peu oxydée. C’est à ce moment là qu’il faudra changer votre jeu de cordes (toutes en une seule fois et pas seulement la corde qui pose problème.
Autre cas, regardez si la corde est toujours juste. Pour cela jouer la corde à vide puis comparer cette note avec celle jouée à la 12ème case. C'est donc la même note à l'octave au-dessus. Si les deux notes n'ont pas exactement la même hauteur, c’est sûrement que la corde commence à fatiguer ou c'est votre guitare qui est fausse, alors là changez de guitare !!

retour


Que faire quand on a des crampes à la main (guitare ou piano) ?
Il ne faut jamais insister !! Dans ce cas, arrêtez de jouer et laissez les bras pendre le long de votre corps, ouvrez et fermez vos mains pour vous relâcher et respirez profondément. Lorsque les crampes auront disparues, reprenez votre exercice et recommencez ainsi autant de fois que vous le pouvez.

Pour muscler mains et doigts il faut donc jouer les exercices par petites doses en augmentant progressivement la durée de l'exercice, tout viendra naturellement.
Mais surtout ne vous faites pas mal !! C'est mauvais pour le plaisir musical et cela peut aussi être dangereux pour vos tendons et autres ligaments.

retour




Quel type de guitare pour commencer, électrique ou acoustique, avec quel type de manche et de corde ?
Tout d'abord, il faut savoir qu'il vaut mieux apprendre la musique sur un instrument qui vous plait autant esthétiquement qu'au niveau sonore.
Il faut avant tout prendre du plaisir et avoir toujours envie de jouer de son instrument, c'est essentiel. Choisissez donc un instrument que vous avez envie de prendre en main, même si l'on vous dit qu'il n'est pas encore pour vous !

Maintenant, certaines différences sont à connaître. Cela dépend évidemment des modèles mais une guitare acoustique a généralement un manche plus large qu'une guitare acoustique et aussi une caisse plus volumineuse. Il n'est donc pas évident de la prendre en mains. La guitare électrique est souvent plus facile à jouer surtout à la main gauche (sur le manche). Si vous voulez jouer debout, la guitare électrique se prête aussi mieux à ce type jeu.

En revanche, la guitare électrique nécessite d'être branchée à un ampli pour avoir un son intéressant. Donc, si vous avez "un peu la flemme" et que vous voulez jouer rapidement de votre instrument sans vous prendre la tête avec l'ampli à brancher, à déplacer... la guitare acoustique est préférable.

Enfin, cordes "acier ou nylon" ? Si vous jouez du classique ou de la musique latine, vous préférerez les cordes "nylon" qui donnent un son plus chaud et rond.
Pour le rock, le blues ou le jazz, les cordes acier sont idéales.

Une dernière chose, les cordes nylon sont un peu faciles à jouer, c'est à dire qu'il faut un peu moins de pression des doigts pour sortir un son. La corde en acier a tendance à faire un peu plus mal au début pour pas mal de guitaristes.

retour



Peut-on apprendre tout seul ?
Oui bien sur de nombreuses méthodes sont maintenant multimedia. Selon vos préférences, vous pourrez lire, entendre, voir et même pratiquer des exercices interactifs. Vous n'avez plus d'excuses, si vous ne comprenez pas en lisant, regarder la vidéo !!
Vous allez passer cependant par des phases de doute ou d'interrogation et là les conseils d'un vrai musicien sont alors indispensables. Alors, nous vous conseillons de travailler seul mais d'aller voir de temps en temps un professeur quand vous en ressentez le besoin. Allez-y en préparant toutes vos questions, c'est vous qui organiserez le contenu du cours. Le professeur corrigera vos petits défauts,vous donnera des pistes de travail et vous pourrez retourner le voir après de longues semaines de travail à nouveau seul.

retour




Peut on débuter en jouant dans un groupe ?
Franchement, pas vraiment. De deux chose l'une, soit tous les autres musiciens sont débutants et alors là vous allez multiplier vos problèmes par autant de musiciens !!! Soit les autres musiciens savent déjà jouer un peu et vous risquez de les retarder voire de les agacer par vos questions ou vos difficultés instrumentales.
Ceci dit, si vos potes sont patients et de bon conseil, il n'y a pas de meilleur façon d'apprendre un instrument car vous pourrez prendre du plaisir en ne jouant que quelques notes. C'est pour cela que la collection "trop facile" proposent dans la plupart des cas des exercices avec playback pour avoir le sentiment de jouer en groupe !

retour





Comment garder le rythme à la main droite ? Une astuce ?
Oui laissez tomber l'instrument et jouez le rythme en tapant dans les mains. Autre idée, marchez (chaque pas suivant le tempo) et tapez en même temps le rythme dans les mains. C'es un très bon exercice d'indépendance qui vous permet à la fois de sentir le tempo et le rythme avec le corps. Reprenez ensuite l'instrument, vous verrez que vous aurez peut-être fait quelques progrès.


retour




Par quel style musical démarrer ? Rock, jazz ?
Il n’y a pas vraiment de musique plus difficile qu'une autre. Dans chaque style vous avez des choses faciles et très difficiles à jouer. Le mieux est de jouer d'abord la musique que l'on aime et que l'on a vraiment envie de jouer. Ensuite, essayer d'être modeste et aborder des titres faciles, suivez les conseils d'un copain musicien qui aura déjà joué le titre si vous en avez un.

retour




Faut-il changer souvent ses cordes de guitare et quand ?
Certains musiciens professionnels les changent tous les jours !! Vous n'en avez peut-être pas vraiment les moyens ou l'envie !
Alors quand les changer ? Regardez d'abord s'il y a un léger dépôt sous la corde. Vous pouvez alors la nettoyer avec un chiffon humide pour l'enlever. Au bout d'un moment, ce dépôt ne partira plus, la corde sera peut-être un peu oxydée. Il faut alors changer votre jeu de cordes (toutes en une seule fois et pas seulement la corde qui pose problème).
Autre cas, regardez si la corde est toujours juste. Pour cela jouer la corde à vide puis comparer cette note avec celle jouée à la 12ème case. C'est donc la même note à l'octave au-dessus. Si les deux notes n'ont pas exactement la même hauteur cela signifie que la corde commence à fatiguer. Ou plus grave, c'est votre guitare qui est fausse, alors consultez un spécialiste d'urgence.

retour




Comment organiser mon travail si j'ai une heure de dispo ?
Lorsque l'on débute, on a tendance à vouloir travailler pas mal de choses et on se disperse beaucoup.

En musique classique, cela est plus simple car il suffit de travailler la partition souhaitée au fur et à mesure et de compléter ce travail par un peu de technique. Dans les musique actuelles (rock, jazz, blues, chanson...), le champ est parfois plus vaste.

Essayez donc d'équilibrer votre travail entre technique et jeu. Cela dépend de votre instrument et de votre niveau, bien sur, mais voilà un panel de ce qu'il faut en général essayer de travailler tous les jours : déchiffrage (lire une partition), rythmes (jouer ou relever des rythmes), repiquage (essayer de retranscrire d'oreille un extrait musical), technique et vélocité (travailler sa technique digitale), jouer et mémoriser une gamme ou un mode, apprendre et mémoriser un ou plusieurs accords, un enchaînement d'accords, travail d'un morceau.

Essayez de faire comme ceci votre propre liste, qui correspond à vos besoins avec l'aide d'un professeur ou d'un copain musicien. Puis essayez, si vous avez une heure, de pratiquer chaque étape pendant quelques minutes.

Encore mieux : si vous souhaitez travailler un nouveau morceau et que vous en avez la partition, vous pouvez combiner toutes ces étapes à partir de la partition : lire et relire la partition (déchiffrage), jouer et mémoriser les accords (de la partition), enchaîner tous les accords, taper les rythmes de la partition dans les mains, jouer et mémoriser la gamme utilisée...

Essayez donc d'être complet et de travailler un peu chaque jour : ne pas travailler sa technique pendant une heure un jour puis plus rien pendant une semaine !

Mais, encore une fois, pensez à prendre du plaisir dans tout ce que vous faites, c'est essentiel.

retour




Je n'arrive pas à utiliser le petit doigt de la main gauche ?

Ce que l'on appelle "la position de l'araignée" consiste à placer un doigt par case à la main gauche en utilisant l'index, le majeur, l'annulaire et le petit doigt. Cette position est évidemment idéale car elle permet de couvrir une bonne partie du manche et donc d'être plus efficace.

Cependant, elle demande force et puissance à la main gauche ce qui n'est pas facile pour un débutant. Si cela est votre cas, n'insistez pas et commencez par jouer avec seulement l'index, le majeur et l'annulaire. Travaillez accords et gammes avec 3 doigts seulement.

Vous allez ainsi progressivement muscler votre main gauche. Lorsque vous vous sentirez plus à l'aise, essayez de placer progressivement le petit doigt. Il est possible de "redresser" une main en quelques semaines.

retour




J'ai tendance à ralentir ou à accélérer au cours d'un morceau, pourquoi ?

On pourra passer des années à essayer de se placer exactement sur le battement du métronome sans pour autant arriver à acquérir une régularité. On aura peut-être même tendance à se crisper finalement.

Ce qu'il faut savoir, c'est que le problème ne vient pas toujours du clic mais de ce qui se passe entre les clics !! On peut s'en apercevoir si on a des problèmes plutôt sur les tempos lents par exemple. Le problème est bien plus la gestion du vide entre les clics que les clics eux-mêmes.

Alors que faire ?

Il faudra essayer de remplir cet espace. Par exemple, au lieu de compter seulement les temps (les noires : 1, 2, 3, 4) et donc laisser un espace trop grand entre les clics, essayez de compter les croches (croches : 1 et 2 et 3 et 4 et) ou même les triolets (sur une musique ternaire : 123, 123, 123, 123) ou les doubles croches (sur une musique binaire : 1234, 1234, 1234, 1234). Vous remplirez ainsi l'espace entre les clics.

retour




J'ai l'impression de stagner, que faire ?

Une première chose qui risque de vous remonter le moral : cela arrive à tout le monde et même aux professionnels !!

On ne progresse pas de façon linéaire mais plutôt par paliers. Très souvent , lorsque l'on a beaucoup travaillé et notamment sur des notions nouvelles, il arrive même de régresser car le cerveau et les doigts ont besoin de temps pour "digérer" ces nouvelles informations. Tout cela est parfaitement normal. Lorsque cela vous arrive, il ne faut pas paniquer mais savoir prendre patience, tout simplement.

Alors que faire quand on a cette impression de stagner ou de ne plus savoir quoi travailler ?

Il est important tout d'abord d'essayer de savoir si l'on stagne sur tout ou sur certains domaines et lesquels : le rythme, la technique ou la vélocité, les idées mélodiques (pour l'improvisateur), l'harmonie (on joue les mêmes accords ou progressions)...

Il faut donc préciser ses problèmes et une auto-critique est tout d'abord nécessaire.

Pour cela, s'enregistrer et se réécouter permet d'avoir une vision plus extérieure de ses problèmes. N'hésitez pas à le faire.

Ensuite, la rencontre avec un musicien ou un professeur est plus que conseillée (un cours d'une heure suffit parfois pour débloquer pas mal de choses). Vous irez le voir justement avec les éléments de cette auto-critique qu'il validera ou complétera. Il vous proposera certainement de nouvelles pistes de travail. Si vous le faites déjà, changez de professeur pour voir.

On a parfois l'impression de tourner en rond quand on travaille toujours un peu le même style musical. Une ouverture culturelle est souvent nécessaire. Ecoutez de nouveaux musiciens, essayez de relever de nouveaux accords, progressions, plans mélodiques, improvisation...

De nombreux musiciens aujourd'hui prennent le temps, chaque jour, de lire une partition de Bach par exemple. Pourquoi ? Ils disent pour améliorer leur lecture mais aussi pour se "décrasser" (culturellement parlant bien sur), c'est à dire entendre des mélodies et harmonies différentes de celles qu'ils écoutent habituellement. Donc écoutez d'autres styles mais aussi d'autres instruments.

Ensuite, sachez que l'on ne progresse pas forcément en travaillant uniquement le domaine qui pose problème. Je m'explique.


Un pianiste classique peut avoir des difficultés à jouer des rythmes ou à improviser sur une grille d'accords. C'est souvent le cas lorsque le musicien est rivé sur sa partition. Dans ce cas, il s'agit plutôt d'un problème de mémoire ! Il faut alors enlever la partition pour avancer et se concentrer uniquement sur le problème rythmique ou mélodique.

Un improvisateur qui a l'impression de ne pas bien swinguer ne sait pas toujours que cela vient plutôt de sa technique que d'un problème rythmique. Il lui faut dans ce cas faire des exercices de vélocité, tout simplement.

Enfin, dans de nombreux cas, le problème instrumental n'a rien à voir avec l'instrument mais c'est plutôt l'oreille qui pose problème. Améliorer son oreille est toujours facteur de progrès.

Alors bien sur, tout cela est à affiner pour chaque musicien et ce qu'il convient à l'un n'est pas forcément judicieux pour un autre. Une dernière chose : "Ne vous découragez jamais". Laissez peut-être votre instrument pendant quelques temps, cela peut vous donner envie de retravailler ensuite avec encore plus de conviction. Bon courage !

retour




J'ai pas d'oreille, que faire ?

Cela m'étonnerait que vous n'ayez pas d'oreille. Lorsque vous entendez une sirène de pompier, vous entendez sûrement deux sons et l'un plus aigu que l'autre ? Alors rassurez-vous, vous avez de l'oreille mais elle n'est pas exercée car vous n'identifiez pas les notes entendues (do, ré...) ou la nature de l'intervalle entre ces notes (seconde, tierce, quarte...).

Mais rassurez-vous, cela s'apprend avec une pratique régulière comme pour la technique instrumentale ou la lecture de notes en clé de sol.

Alors comment faire ? Dans une première étape, utilisez des petits logiciels musicaux (comme NetEarTraining) qui vous donneront à entendre et à reconnaître de façon très progressive deux sons, puis des accords, des gammes ou des progressions harmoniques. Une pratique de quelques minutes par jour va considérablement améliorer votre oreille.

Ensuite, pour améliorer à la fois votre oreille et vous enrichir culturellement, habituez-vous à relever des extraits musicaux. Ecoutez un morceau que vous aimez bien et essayer d'en relever le rythme ou quelques notes de la mélodie ou un ou plusieurs accords. Ne vous lancez pas dans le décryptage du morceau complet avec un crayon et une partition vierge mais prenez votre instrument et essayez de retrouver les notes entendues. Ce petit travail quotidien est très efficace.

Enfin, identifier à la première écoute le nom des notes entendues s'appelle avoir l'oreille absolue. Sachez que peu de musiciens, même professionnels, ont cette qualité. Elle n'est pas indispensable pour être un très bon musicien. Quand il n'a qu'un oreille relative, le musicien a besoin d'une note de départ et l'exercice de son oreille lui permet de déduire tous les autres sons par la connaissance des intervalles.

Voilà pour terminer ce que dit Wikipedia à ce sujet : "En Occident, seule une personne sur 10 000 serait dotée d'une oreille absolue.... Ainsi la réputée Juilliard School of Music, à New York, a tenté sans succès de former des élèves pour qu'ils aient l'oreille absolue".

retour




Comment apprendre à lire une partition ?

Il y a en fait deux problèmes à régler. Le repérage vertical des notes sur la portée et le rythme avec lequel elles sont jouées. Prenons un exemple. Voilà les 4 premières mesures de "Light My Fire" des Doors :

partition

Regardons d'abord quelles sont les notes utilisées. Cela paraît étonnant mais ce thème est construit avec 3 notes seulement :

notes sur une portée

Vous voyez donc que le fait d'apprendre quelques notes sur une portée en clé de sol peut vous permettre de déchiffrer vos premières partitions !

Apprendre les notes sur une portée est plutôt facile pour un débutant avec, par exemple, une méthode d'apprentissage comme le "Manuel Pratique" de Dandelot (livre). Vous pouvez également utiliser des logiciels de lecture qui vous proposeront des exercices progressifs et renouvelés en permanence comme NetReading. Si vous êtes guitariste, NetGuitarReading vous permettra à la fois d'apprendre les notes sur une portée et de les repérer sur votre manche (portée et tablature).

Revenons à notre partition pour voir que souvent, le plus difficile est l'apprentissage du rythme qu'il faut pratiquer séparément. Voilà le rythme de ce début de morceau :

rythme en musique

Ce rythme n'est pas vraiment facile. Pour l'aborder, il faut apprendre progressivement à jouer des noires, puis des croches, des croches en l'air avec leurs silences respectifs.

Nous vous conseillons pour cela le volume 1 du "Cahier du Rythme" de Daniel Goyone. Vous apprendrez à la fois les rythmes de base et surtout la façon de les sentir dans tout le corps.

Vous pouvez aussi utiliser un logiciel comme NetRythme qui vous permettra de jouer ces rythmes sur votre clavier d'ordinateur et de les relever (une vidéo de cours gratuite est accessible ainsi que quelques exercices).

Lorsque tout cela sera acquis, il faudra enfin apprendre à lire en même temps hauteurs de notes et rythmes. Cela se fera progressivement par la lecture de partitions simples dans un premier temps puis de plus en plus compliquées. NetGuitarReading propose par exemple une lecture progressive de partitions de Bach. Une méthode comme Berklee Reading Studies est aussi très intéressante dans un esprit plus jazz.

Il est donc pas évident d'apprendre à lire une partition pour un débutant. Ne vous découragez pas et commencez par la lecture de notes simples, c'est facile et rapide si vous pratiquez régulièrement. Cela permettra de vous décomplexer face à la partition. Le reste viendra ensuite.

retour




Je suis nul en rythme, que faire ?

Les musiciens en herbe ont la manie de se sous-estimer !! A les entendre, ils n'ont pas d'oreille, pas le sens du rythme et ils seront nuls en musique à vie, c'est dans leurs gènes...

Franchement, tout cela n'a pas de sens. Tous les cyclistes ne font pas le tour de France mais tous font du vélo, à leur rythme. J'irai même un peu plus loin en disant que ce genre d'auto-critique est bien commode et permet d'éviter de travailler, puisque de toute façon cela ne sert à rien, pratique...

Non, définitivement tout le monde à un sens du rythme, à une oreille, peut jouer d'un instrument mais n'a pas encore trouvé les clés pour mettre tout cela en valeur. Il faut un certain temps aux militaires pour apprendre à marcher au pas, mais tous y arrivent un jour !

Revenons au rythme. Avez-vous déjà regardé les aiguilles d'une horloge bouger, vous savez celle des secondes et vous êtes-vous déjà amusé à les suivre des yeux et à compter en même temps jusqu'à 60 ? Sûrement, on l'a tous fait dans une salle d'attente sans éprouver la moindre difficulté. On a donc tous le sens du rythme ou tout au moins de la pulsation.

Là où cela se complique, c'est évidemment avec l'instrument. En fait, il faut, là, distinguer le sens du rythme et sa capacité gestuelle à le pratiquer avec l'instrument. Il ne faut pas tout mélanger. On croit que l'on a pas de rythme alors que nos mains ne sont pas encore capables de traduire ce rythme. Il y a souvent un décalage gestuel avant le décalage rythmique.

Alors que faire ? Comme souvent, il est important de poser l'instrument et de se concentrer sur le rythme lui-même. Ce n'est QUE lorsque l'on pourra chanter facilement le rythme et le ressentir que l'on pourra essayer de le jouer avec l'instrument.

Donc reprenons l'exemple des militaires et appliquons-le pour travailler quelques rythmes. Marchez (dans la rue) d'un pas régulier qui fera office d'un métronome et tapez dans les mains ou chantez le rythme ci-dessous, donc une noire sur chaque pas du pied gauche (G) par exemple :

rythme simple en musique

C'est plutôt facile. Puis chantez une noire sur chaque pas du pied droit (D).

Puis chantez ce rythme, le 1ère croche (1) sur le pied gauche, la suivante (et) sur le pied droit...

marcher et jouer des rythmes

Voilà , vous avez compris le principe. Maintenant, essayez de procéder de même pour jouer tous les rythmes possibles (croches en l'air, triolets, doubles et des mélanges rythmiques ensuite). Vous pouvez aussi vous amuser à accentuer le pas du pied gauche, puis le droit.

Il y a une quantité d'exercices à faire de cette manière. C'est seulement lorsque vous serez capable de chanter parfaitement un de ces rythmes en marchant que vous essaierez de le faire avec l'instrument.

Pour en savoir plus, regardez NetRythme qui vous permettra de jouer des rythmes sur votre clavier d'ordinateur et, aussi important, à en relever (vous entendez un rythme et vous devez le réécrire). En plus, ces exercices se font également sur des playbacks rythmiques rock, jazz, latin...

Enfin, nous vous conseillons la série de méthodes de Daniel Goyone sur ce sujet à commencer par ce premier ouvrage.

retour




C'est quoi jouer en arrière ou au fond du temps ?

Il est difficile de jouer parfaitement ces 4 noires. Un bon musicien placera chaque coup légèrement en avance ou en re

tard même si cela est imperceptible à l'oreille :

jouer au fond du temps en musique

Vous pouvez en faire la démonstration en pratiquant les premiers exercices gratuits de NetRythme.

Amusez-vous ainsi à contrôler chaque coup en essayant de jouer légérement avant (résultat négatif : -17 ci-dessous) ou après (résultat positif : 20 ci-dessous) :

logiciel de musique pour apprendre le rythme

Si vous jouez systématiquement tous les coups en retard, on dira que vous jouez en arrière, au fond du temps. C'est une technique intéressante que le chef d'orchestre demande parfois à ses musiciens pour obtenir un certain effet.

Dans les musiques actuelles comme le funk ou le rap, on retrouve aussi ce genre de technique. Si vous travaillez avec un séquenceur et des samples, amusez-vous à en décaler certains très légèrement en arrière, vous verrez que cela joue sensiblement sur le groove général du morceau.

Il est plus rare de presser chaque coup en les jouant en avance.

retour




Quelle est la différence entre gamme et mode ?

C'est une question à un million d'euros et franchement je n'ai jamais trouvé de réponse vraiment satisfaisante.

Une première chose évidente, si vous êtes débutant ou que vous maîtrisez mal la théorie musicale, oubliez cette question et contentez-vous de parler uniquement de gamme.

Pour parler de gamme et de mode, il faut évidemment maîtriser la notion de musique tonale et modale.

Nous donnons dans le lexique musical cette définition pour une musique tonale : Oeuvre musicale dont la tonalité est identifiable. Cela signifie que l'on risque de trouver des bémols ou des dièses à la clé, qu'il sera donc possible d'en déduire une tonalité majeure ou mineure principale et que les accords de cette oeuvre s'enchaîneront souvent suivant des cadences identifiables (II-V-I, anatole...). Vous avez sur ce site plusieurs analyses mélodiques tonales.

On pourra évidemment avoir plusieurs modulations mais le retour sur la tonalité principale sera la finalité. Dans ce cas, nous parlerons de gamme et uniquement de gamme. L'improvisateur jouera à partir d'une ou plusieurs gammes qu'il enrichira de différentes manières.

Dans une musique modale, pas de tonalité principale identifiable. Les éventuels dièses ou bémols à la clé servent uniquement à éviter de placer trop d'altérations dans la partition mais ils ne donnent d'information sur une tonalité générale. Les accords ne suivent pas vraiment de progression type caractérisée. Le blues est un exemple simple de musique tonale.

Il faut donc définir une "gamme" par accord. On dira donc un mode par accord. Nous reviendrons sur ce sujet mais le mode reprendra les notes caractéristiques de l'accord (fondamentale bien sur et tierce et septièmes). On complétera ce mode par 3 notes tensions de type 9, 11 ou 13. Ces notes tensions seront parfois altérées (b9 ou #9, #11 ou b13).

Un conseil. Regardez chaque semaine les nouvelles analyses mélodiques et harmoniques que nous proposons sur ce site et écoutez les musiques proposées. C'est la meilleure façon de comprendre ces différences.

retour




Faut-il apprendre le piano quand on est guitariste ou batteur ?

Si vous voulez seulement vous donner du plaisir en jouant d'un instrument, que la composition ou le jeu en groupe ne vous concernent pas vraiment, il est parfaitement inutile d'apprendre à jouer du piano. Ce sera du temps perdu que vous ne consacrerez pas à votre instrument.

Qu'apporte le piano ?

Par rapport à de nombreux instruments mélodiques comme le violon, le sax, la basse, le piano va vous permettre de jouer "en même temps" accords et mélodie. Même sur une guitare, il n'est pas facile de faire entendre mélodie et harmonie de façon dictincte.

Le piano est donc l'instrument de la composition. On peut écouter le son de chaque note de la mélodie sur les accords ou faire entendre ligne de basse et mélodie, ou basse et accord. Tout cela est très important pour finaliser une composition. De même pour l'improvisation où l'écoute de la couleur d'un mode est plus évidente lorsque l'on entend en même temps l'accord correspondant.

Attention, il ne s'agit pas de devenir un virtuose du piano mais seulement d'apprendre à enchainer des accords à la main gauche tout en ayant assez d'indépendance pour jouer une mélodie à la main droite. Tout cela ne demande pas des années d'efforts.

Donc, pour un musicien qui se destine à la composition ou à communiquer avec d'autres musiciens dans un groupe, l'apprentissage du piano est indispensable. C'est pour cela que de très nombreux musiciens de rock et de jazz (guitaristes, batteurs, sax..) savent jouer correctement du piano.

Nous vous conseillons pour cela deux méthodes qui vous permettront d'apprendre en quelques semaines les bases du piano : "Méthode DVD Piano débutant" ou "Accompagner, piano pour débutants et non-pianistes".

retour




Comment travailler une chanson ?

Vous êtes certainement amateur et vous apprenez un instrument pour vous faire plaisir alors gardez toujours cette notion de plaisir en tête...

Travaillez donc théoriquement et techniquement autour du morceau que vous voulez jouer.

Cela signifie que tout travail des gammes, des accords, du rythme, de l'oreille ou de la théorie doit prendre comme sujet le morceau en question. Ne vous dispersez pas car vous n'en n'avez certainement pas le temps.

Prenons comme exemple quelques mesures du titre que nous avons analysé par ailleurs "Don't Know Why" de Norah Jones. Il doit se présenter à peu près comme ceci dans les songbooks :

norah jones don't know why

Imaginons ce que nous pourrions apprendre à partir de ce titre. Tout cela dépend bien évidemment de votre niveau et nous vous donnons seulement ici quelques pistes de travail :

  • Oreille

Une première chose évidente à faire, même si vous avez la partition de ce morceau, est d'essayez de relever au moins en partie les accords, la mélodie ou les rythmes de ce titre. Vous allez exercer votre oreille de façon ludique et utile pour la suite des opérations.

  • Théorie

Comprendre la tonalité du morceau (ici on est en Sib), apprendre l'ordre des bémols, comment en déduire la tonalité majeure ou mineure d'un titre...

  • Lecture

Apprendre à lire sur son instrument les notes de la mélodie sans tenir compte des rythmes (à plusieurs positions sur le manche pour les guitaristes) :

notes de don't know why de norah jones

  • Rythme

Etudier la mesure 4/4, en connaitre les temps forts et faibles. Et bien sur, jouer uniquement les rythmes de la mélodie sur une note (de votre choix mais préférez une note de la tonalité) :

rythmes de don't know why de norah jones

Puis en jouant les accords en rythme :

rythmes de don't know why de norah jones

  • Harmonie

Apprendre la position de chaque accord, sur plusieurs positions pour les guitaristes, mains séparées puis à deux mains pour les pianistes. Les autres instrument mélodiques (sax, violon, chant...) doivent arpéger chaque accord :

grille de don't know why de norah jones

  • Improvisation

Il faut définir les modes à utiliser. C'est ce que nous vous détaillons chaque semaine dans les "Analyses mélodiques et harmoniques". Nous vous proposons une analyse précise de chaque accord de la grille et donc les modes d'improvisation qui en découlent.

Ici en quelques lignes et de façon simple :

  • apprenez la gamme de Sib majeur
  • repérez les notes modulantes de chaque accord par rapport à cette tonalité pour les mettre en valeur : sur Bb7 (note lab), sur D+ (fa#).

Renouvellez ce genre de travail à chaque nouveau titre que vous souhaitez apprendre. Vous verrez "qu'en vous amusant", vous développerez ainsi de façon significative vos connaissances théoriques et instrumentales.

retour




Quelle est la différence entre gamme et mode ?

C'est une question à un million d'euros et franchement je n'ai jamais trouvé de réponse vraiment satisfaisante.

Une première chose évidente, si vous êtes débutant ou que vous maîtrisez mal la théorie musicale, oubliez cette question et contentez-vous de parler uniquement de gamme.

Pour parler de gamme et de mode, il faut évidemment maîtriser la notion de musique tonale et modale.

Nous donnons dans le lexique musical cette définition pour une musique tonale : Oeuvre musicale dont la tonalité est identifiable. Cela signifie que l'on risque de trouver des bémols ou des dièses à la clé, qu'il sera donc possible d'en déduire une tonalité majeure ou mineure principale et que les accords de cette oeuvre s'enchaîneront souvent suivant des cadences identifiables (II-V-I, anatole...). Vous avez sur ce site plusieurs analyses mélodiques tonales.

On pourra évidemment avoir plusieurs modulations mais le retour sur la tonalité principale sera la finalité. Dans ce cas, nous parlerons de gamme et uniquement de gamme. L'improvisateur jouera à partir d'une ou plusieurs gammes qu'il enrichira de différentes manières.

Dans une musique modale, pas de tonalité principale identifiable. Les éventuels dièses ou bémols à la clé servent uniquement à éviter de placer trop d'altérations dans la partition mais ils ne donnent d'information sur une tonalité générale. Les accords ne suivent pas vraiment de progression type caractérisée. Le blues est un exemple simple de musique tonale.

Il faut donc définir une "gamme" par accord. On dira donc un mode par accord. Nous reviendrons sur ce sujet mais le mode reprendra les notes caractéristiques de l'accord (fondamentale bien sur et tierce et septièmes). On complétera ce mode par 3 notes tensions de type 9, 11 ou 13. Ces notes tensions seront parfois altérées (b9 ou #9, #11 ou b13).

Un conseil. Regardez chaque semaine les nouvelles analyses mélodiques et harmoniques que nous proposons sur ce site et écoutez les musiques proposées. C'est la meilleure façon de comprendre ces différences.

retour




Faut-il apprendre les modes ?

Si vous êtes un musicien amateur et que vous n'avez que peu de temps à consacrer à votre instrument, la réponse est NON, NON, NON !

La notion de mode relève de quelque chose de magique. Le musicien a tendance à croire que c'est l'étape ultime de l'improvisation et que certains modes vont, comme par enchantement, résoudre les problèmes posés par certains enchaînements d'accords un peu complexes. Tout cela est évidemment faux.

La connaissance des modes demande beaucoup de travail.

Vous vous souvenez peut-être du temps qu'il vous a fallu pour apprendre une gamme majeure ou pentatonique et arriver à la placer sur quelques accords ? Sachez que chaque mode (dorien, phrygien, diminué...) vous demandera au moins autant de temps. Donc, lancez-vous dans cet apprentissage QUE si votre emploi du temps vous le permet vraiment car mal apprendre un mode vous fera finalement régresser et ajoutera à la confusion. Si vous ne maîtrisez pas parfaitement vos modes, vous ne pourrez pas les utiliser.

Sachez aussi qu'à chaque mode correspond un accord et ses enrichissements, il vous faudra donc apprendre le mode en question et ses accords (ou arpèges) référents, pas facile.

Les modes ne sont pas indispensables pour improviser dans 90% des cas.

Un mode n'est qu'une autre façon de jouer une gamme. Dans la plupart des cas, raisonner par rapport à une gamme est tout autant efficace que penser modal.

Par exemple : Jouer Ré dorien sur un Dm7, c'est aussi jouer la gamme de Do majeur. Ou encore, jouer un Si altéré sur un accord B7#9b5, c'est aussi jouer la gamme de Do mineur mélodique... Alors pourquoi apprendre deux fois la même chose ?

Si le jeu modal est très présent chez des musiciens comme Pat Metheny ou Joe Satriani, il n'est pas vraiment utilisé par les musiciens manouches par exemple qui s'en sortent très bien pour improviser !

Il faut avoir une bonne connaissance théorique pour comprendre comment utiliser les modes.

En effet car il n'est intéressant de jouer des modes que sur des grilles vraiment modales ou de façon ponctuelle sur certains accords d'une grille tonale. Tout cela n'est pas évident à comprendre si l'on a pas une bonne connaissance de l'harmonie. C'est pour cela que nous vous proposons chaque semaine des analyses harmoniques et mélodiques de standards jazz ou rock.

J'ai vu un musicien demander sur un forum si l'on pouvait jouer Do dorien sur une grille en Do : C7M Am7 Dm7 G7. C'est évidemment faux et ce musicien est visiblement dans une confusion totale et il lui faudra beaucoup de temps pour comprendre même pourquoi il se trompe. Le mode n'est pas une solution miracle !

Alors faut-il vraiment apprendre les modes ?

Bien sur, la connaissance des modes est très intéressante et vous ouvrira un champ d'investigation mélodique très important mais ne le faites qu'à certaines conditions dont nous venons de parler.

Une bonne connaissance de l'harmonie, de son instrument et une réelle capacité à mémoriser positions et accords.

Commencez déjà à apprendre les gammes et accords que nous vous proposons sur ce site et suivez chaque semaine les analyses de standards. Lorsque vous vous sentirez plus à l'aise sur le sujet, essayez alors à explorer l'univers modal. Vous serez à ce moment là en mesure d'en tirer bénéfice.

Rassurez-vous, nous allons consacrer de nombreux quiz, analyses ou plans à ce jeu modal !

retour